Nominés édition 2018
2018
2017 2016

Nominés édition 2018


Les lauréats du Matexi Award sont connus !

La 3e édition du Matexi Award a rencontré un vif succès ! Nous avons reçu 84 dossiers émanant d’initiatives citoyennes et 41 provenant d’administrations locales. Nous passons maintenant à la phase suivante, avec l’annonce par le jury des 10 lauréats : 5 initiatives de quartier fédératrices des citoyens et 5 initiatives de quartier fédératrices des administrations locales. Le jury choisira les gagnants parmi elles le 7 juin. Vous êtes curieux de savoir qui sont les lauréats et ce qu’apporte leur projet ? Lisez vite la suite !

Mobiel Lokaal Dienstencentrum

Mobiel Lokaal Dienstencentrum

Deerlijk

Administrations locales

Six fois par mois, le Mobiel Dienstencentrum (centre mobile de services) de Deerlijk visite cinq quartiers distincts. Ces journées sont ponctuées d’ateliers, de conférences, d’exercices physiques et de repas chauds. Le tout est encadré par le service social du CPAS, en étroite collaboration avec des services culturels, sportifs et de jeunesse. Les associations locales sont également ravies de participer à de telles initiatives. Le Mobiel Dienstencentrum Deerlijk est entre-temps devenu une valeur sûre et durable et prévoit de s’étendre à d’autres quartiers.

Le jury reconnaît une approche aux caractéristiques fortes. Il s’agit de partir activement à la rencontre des personnes dans leur propre milieu de vie et, surtout, de faire des choses ensemble. Les groupes cibles participent à la gestion et deviennent ainsi partiellement maîtres de cette offre.

Burenzorg met soep op de stoep

Une « soupe en rue » fédératrice

Gand

Administrations locales

Tierlantuin est une crèche située dans le Rabotwijk de Gand. Cet établissement implique les habitants du quartier en organisant une « soupe en rue », une fois par mois. Bien que délicieuse, la soupe est surtout une manière de toucher un grand nombre de personnes issues de différents milieux, qui peuvent choisir de participer aux programmes les plus variés, p. ex. conseils sur l’alimentation saine et l’hygiène personnelle, tours de magie, réparation de vieux vêtements ou encore fabrication des jouets.

Ces nombreuses combinaisons ont séduit le jury : plaisir et éducation, jeunes et moins jeunes, soupe savoureuse et conseils pratiques à appliquer au quotidien. Et surtout, la possibilité de se rencontrer dans une ambiance décontractée.

Zet je mor nére… een zitbankenwandelroute

Faire un break... sur l’un des nombreux bancs du parcours

Coxyde

Administrations locales

À Coxyde, la Sociaal Huis s’inspire d’une approche inspirante pour cibler les personnes moins valides. L’organisation a aménagé un parcours de 5 km, le long duquel des bancs ont été installés tous les 300 mètres pour permettre aux participants de reprendre leur souffle. Le revêtement de ce parcours est également adapté aux fauteuils roulants. L’association de bénévoles invite les personnes à mobilité réduite à prendre un bon bol d’air frais, tout en leur offrant un accompagnement et la possibilité de bavarder. Un moment qu’attendent avec impatience de nombreuses personnes, souvent plus âgées.

Le jury apprécie grandement la combinaison d’une infrastructure spécifique et d’un accompagnement systématique. L’intégration d’espaces publics charmants et fonctionnels et des besoins sociaux et récréatifs améliore la qualité de vie des habitants.

Végétalis Action

Végétalis Action

Dison

Administrations locales

Une nouvelle forme d’implication voit le jour à Dison : les habitants ont l’opportunité de réaliser eux-mêmes leurs jardinières de fleurs et de plantes, de les mettre en place et de les planter. Du bricoleur au jardinier, les habitants sont ainsi en mesure de reconquérir l’espace public. Les pouvoirs publics et les citoyens réfléchissent ensemble à ce qui peut et à ce qui doit se faire. Le fait d’échanger permet d’agir, de créer une compréhension mutuelle et de mettre en place un projet commun, où chacun a son mot à dire.

Le jury voit dans ce projet la preuve que les pouvoirs publics peuvent investir avec fruit dans la collaboration. Cela permet non seulement d’accroître l’attractivité de l’espace public, mais aussi d’inculquer un sens croissant de responsabilité partagée chez les habitants du quartier.

Maison de Quartier de Germinal

Maison de Quartier de Germinal

Namur

Administrations locales

Les sept foyers socioéducatifs de Namur se targuent, depuis plus de quinze ans, de nombreuses réussites. Avec ce projet, le quartier de Germinal profite d’un apport majeur. Outre le travail communautaire régulier, un vaste programme d’activités a été lancé pour mettre en relation des groupes d’habitants des plus hétéroclites. La première étape consiste à les stimuler par le biais de divers ateliers : un groupe d’écriture, une chorale et un circuit dédié à la sécurité routière. Une attention particulière est accordée aux jeunes, mais il importe à la fois de toucher différentes générations.

Le jury souligne surtout l’énergie et l’accompagnement sérieux de ce projet. L’enthousiasme est ravivé et les programmes sont actualisés.

Ateliers de sport et de danse

Ateliers de sport et de danse

Eupen

Initiateurs locaux

Le foyer socioéducatif Cardijn a constaté que les (jeunes) habitants aux antécédents migratoires, principalement, ressentaient un besoin important de faire du sport, mais qu’ils manquaient de clubs ou d’infrastructures à cet effet. Cardijn a mis en place une offre de sport et de danse, des activités pour lesquelles la connaissance de la langue est reléguée au second plan. Les instigateurs ont cherché à respecter les traditions et les préférences culturelles. Cette offre a vu le jour grâce à la participation de nombreux bénévoles. L’accent était mis sur l’initiation, l’éducation et le plaisir de faire du sport et de la danse.

Le jury salue l’approche de Cardijn, avec de nombreux bénévoles, pour la constitution d’une communauté où les nouveaux arrivants et la diversité culturelle jouent un rôle essentiel.

DoRemy, huiskamerfestival

DoRemy, festival des salons

Wijgmaal

Initiateurs locaux

Lors du « festival » DoRemy, à Wijgmaal, tous les regards sont tournés vers le salon d’une dizaine de familles. Des salons qui accueillent du théâtre, de la danse et des débats. Tous les habitants peuvent s’inscrire à la tournée de leur choix, passant de spectacle en spectacle et de salon en salon. Cet événement permet évidemment de nouer de nouveaux contacts et de découvrir des talents insoupçonnés.

Ce projet a séduit le jury, tant par sa simplicité que par ses nombreux effets positifs : (re)connaissance des artistes locaux, croissance de nouveaux réseaux, programme d’exception, promenade dans son propre quartier… Un bel exemple de la manière dont les citoyens peuvent concrétiser eux-mêmes leur politique culturelle.

Herne Rabarber’t

La rhubarbe d’Hérinnes

Hérinnes

Initiateurs locaux

Comment combiner la promotion de produits locaux, le soutien aux associations caritatives et la création d’une solidarité accrue entre les habitants d’un village ? À Hérinnes, des habitants enthousiastes ont redécouvert leur rhubarbe. Cette plante a fait office d’agent de liaison dans le cadre d’un projet amusant et énergique. Avec ses succulents produits dérivés, la rhubarbe a, le temps d’un week-end, attiré de nombreux curieux, qui ont pu participer à diverses dégustations, promenades et expositions. Mais il ne reste pas avec ce week-end. Vous rencontrerez Herne Rabarber’t lors d'événements locaux tout au long de l'année. Les bénéfices ont été reversés à des associations caritatives.

Le jury a été séduit par la saveur de ce projet, qui prouve qu’un village peut s’animer à force de motivation et de réflexion. De quoi mettre pleinement en avant les atouts de la campagne.

Papy Booom

Papy Booom

Molenbeek-Saint-Jean

Initiateurs locaux

Comment impliquer les résidents d’une maison de repos dans la vie de leur quartier ? À Molenbeek-Saint-Jean, les habitants se sont entourés des séniors pour réaliser la sitcom « Papy-Boom », une série qui comprend déjà 12 courts métrages, à découvrir via la web TV. Les citoyens sont aux commandes des scénarios et du tournage et peuvent compter sur la participation active des séniors, tant devant que derrière la caméra. Les habitants du quartier apprennent ainsi à se connaître et découvrent l’histoire de chacun, des récits qui se révèlent parfois plus surprenants que la fiction qu’ils tournent.

Le jury voit dans ce projet une façon très originale de rassembler les générations et de développer de nouveaux liens de voisinage. Le processus est essentiel : scénarios, tournage, montage… Et les épisodes mensuels valent assurément le détour.

De Theatergarage

De Theatergarage

Borgerhout

Initiateurs locaux

Un quartier très peuplé, dépourvu d’une véritable culture et d’infrastructures dignes de ce nom. Quand soudain, un ancien garage est mis en vente. Une aubaine. 500 familles s’engagent à l’acheter conjointement, par le biais d’une action coopérative. Le garage est la propriété du quartier, par et pour ses habitants. Des bénévoles créent alors le Theatergarage, avec une programmation qui s’adresse principalement aux enfants et aux adolescents. Résultat ? Plus de 100 activités organisées en 2017, sa première année d’ouverture. Le premier centre culturel autonome de quartier en Flandre est né.

L’énergie débordante des habitants, l’ingéniosité commerciale, la culture de travail ouverte et étendue et les efforts colossaux d’un si grand nombre de bénévoles ont convaincu le jury de couronner cette initiative citoyenne à l’état pur.